• Luxopuncture Rochefort

NOUVEL AN CHINOIS 🧧

2019 Année du Cochon de Terre



đŸ·đŸœđŸ·


💼Histoire Chinoise :

#histoirechinoise #2019 #cochondeterre #nouvelan


Si vous ĂȘtes nĂ©s durant les annĂ©es 1947, 1959, 1971, 1983, 1995 ou 2007 alors il s'agit de votre annĂ©e.


đŸ‘©đŸ»Les femmes Cochons sont pleines d’énergie et elle peuvent se ruer sur les sorties assez facilement. Elles sont solaires, simples et honnĂȘtes et elles attirent rapidement la confiance d'autrui. Elles sont chanceuses en argent et leur travail sera toujours rĂ©compensĂ©.


đŸ‘šđŸ»Les hommes sont doux et optimistes et capables d'une grande dĂ©termination pour faire aboutir leurs projets. Ils ne sont pas trĂšs douĂ©s avec l'argent et peuvent parfois se montrer naĂŻf avec des gens qui pourraient profiter d'eux. Ils sont aussi plutĂŽt taiseux, aiment apprendre et leur bonne humeur leur permettra d'avoir de nombreux amis. 



Il y a douze ans les autoritĂ©s chinoises souhaitaient que l’annĂ©e du Cochon se fasse discrĂšte afin de ne pas provoquer la population musulmane. Cette fausse bienveillance a eu comme effet immĂ©diat de gĂ©nĂ©rer l’indignation et la colĂšre de la population Chinoise ,pour qui cet animal est un emblĂšme d’opulence et de bonheur de vivre.

Cette année est donc naturellement placée sous le signe de la Prospérité et de la Réussite.

Le Cochon est le 12eme des animaux du zodiaque, donc le bon dernier de la liste.

Il n’est pas trop pressĂ© d’arriver Ă  destination car il a bien d’autres choses Ă  faire que de rendre visite au charcutier đŸ˜†đŸ„ĄđŸ–đŸ„“

En Chine, avec le canard il représente la viande la plus consommée.

🐖 L’AnnĂ©e du Cochon de Terre est donc placĂ©e sous l’augure de l’abondance. Jadis « abandonner » signifiait « mettre Ă  bandon » donc Ă  la disposition de tout le monde et sans restriction. Un banquet « Ă  bandon » permettait donc Ă  tous de manger plus que de raison, d’en reprendre et mĂȘme d’en rapporter chez soi. La tradition populaire veut que la nappe soit abondamment « cochonnĂ©e » ce qui prouve que le repas a Ă©tĂ© convivial. D’oĂč l’expression « manger comme un cochon đŸ· ». Une nappe propre aprĂšs un bon repas n’augure rien de bon.

Les Occidentaux, plus coincĂ©s, demandent plus volontiers « quelques restes pour leur chien », ce qui a donnĂ© l’expression «dog box» ou « doggy-bag » qui dĂ©signe le paquet que l’on ramĂšne du restaurant et qu’on mange devant la tĂ©lĂ©. Le chien n’étant qu’une bonne excuse puisqu’il a ses croquettes. 🙃

Aujourd'hui en Chine ; aprÚs un repas au restaurant il est coutume de répartir les restes entre les convives.